Les erreurs à ne pas commettre pour des accords mets et vins parfaits

Lors d’une réception ou d’un repas, de nombreux détails sont à prendre en compte pour la réussite. Parmi ces détails figure l’accord parfait entre les vins et les mets. Le repas peut devenir assez difficile en cas de faux accords entre ces deux éléments. Il est donc important de connaître les erreurs à ne pas commettre.

Servir les vins dans le mauvais ordre

La première règle qu’il est important de suivre pour réussir son accord mets/vin est de le servir selon un ordre précis. En effet, la dégustation des cuvées doit suivre une certaine hiérarchie gustative. Cela permet à votre palais de profiter graduellement des goûts de chaque plat. La règle est de servir les vins en partant du plus léger au plus corsé.

Ainsi, lorsque vous servez les vins dans le mauvais ordre ou sans respecter une certaine hiérarchie, vous alourdissez le palais de vos invités. C’est le cas lorsque vous servez par exemple un vin sucré en apéritif. Les saveurs sont durcies et vous n’arrivez plus à profiter de tous les plats qui suivront, car vous les trouverez fades. Dans le même sens, il faut éviter de faire regretter le vin précédent à vos invités. Vous devrez donc veiller à établir une liste et un ordre correct qui pourra satisfaire les envies, même les plus sévères.

Accompagner les plats des mauvais vins

Lors de l’établissement de votre menu, il est important de choisir les plats qui correspondent aux vins que vous avez ou vice versa. Il faut en effet savoir que la réussite de votre dégustation dépend grandement de la manière dont vous associez les vins avec les plats. Servir un plat donné et l’accompagner du mauvais vin gâchera toutes les saveurs dudit plat. Pire, cela pourrait laisser une impression si mauvaise que le repas entier en prendra un coup. Il est donc important d’exclure les faux raccords.

Vous devrez absolument éviter les amalgames gustatifs agressifs. Servir un vin rouge puissant avec un mets de viande blanche ou de gibier est presque criminel. Il en est de même pour l’idée d’accompagner un plat de poisson avec du vin rouge ou encore des crustacés avec un vin blanc léger. Le pire est d’imaginer servir un dessert sucré avec un vin puissant.

Sans tenir compte des exceptions, ces erreurs ne feront que transformer votre « menu parfait » en torture gustative.

Servir du champagne en dessert

L’utilisation du champagne dans votre menu est assez délicate. En effet, la majorité s’accorde à dire que le champagne est le seul qui puisse être servi de l’entrée au dessert. Il faut toutefois faire attention et ne pas tomber dans ce piège. Ainsi, ne mélangez pas champagne et vins. Si vous tenez à utiliser du champagne pour le repas, vous devrez l’utiliser tout seul. Dans la même logique, il faut savoir quel plat servir lorsque vous utilisez du champagne. C’est dans ce sens qu’il est fortement déconseillé de servir du champagne avec un dessert sucré. En effet, les bulles et la sensation de fraîcheur du champagne ne vont définitivement pas avec le sucre. Lorsque vous les mélangez quand même, vous obtenez un goût pâteux et profondément désagréable. Cela gâche entièrement l’exquise saveur du repas et des précédents vins.